Quelles sont les lunettes de prescription non http://belgiquepharmacie.be/ Unie de liberté de santé oxford

Développeur et intégrateur chez Clever Age, mon quotidien est de poser l’architecture de projets Drupal puis de les concrétiser en développant les modules nécessaires tout en effectuant l’intégration des maquettes directement dans un thème créé sur-mesure.

Afin de gagner en productivité mais aussi pour assurer la pérennité et la maintenance de mes projets d’intégration, j’ai pris l’habitude de fonctionner comme présenté dans ce billet depuis maintenant plus de trois ans. Cette méthodologie est en production depuis autant d’années chez mes clients sans que je n’ai eu à rencontrer de problème. Par ailleurs, j’interviens encore aujourd’hui en TMA sur les premiers sites qui en ont bénéficié.

À noter qu’il n’est pas uniquement question de méthodologie puisque j’en avais profité pour améliorer les performances de chargement des feuilles de styles. Histoire de faire d’une pierre deux coup ;-)

Continuer la lecture de l’article « Drupal 7 : méthodologie d’intégration CSS »

Si vous aussi vous passez vos journées à remonter des projets Drupal dans votre environnement de développement et/ou à basculer entre différents environnements serveurs (au hasard intégration, recette, pré-production et production), je suis persuadé qu’il y a une tâche qui vous horripile au possible. Je pense évidemment à celle où vous arrivez sur la page concernée par un report de bug et il faut maintenant vous rendre sur la page d’authentification, vous authentifier puis revenir sur la page initiale afin de l’éditer.

La solution la plus rapide est d’éditer l’URL de la page, se positionner avant son chemin et ajouter la chaîne user?destination= qui permettra à Drupal de vous rediriger sur la page courante après l’action réussie d’authentification.
Ainsi, l’url http://www.example.com/my-page devient http://www.example.com/user?destination=my-page.

Mais il faut avouer que sur le long terme ça devient relou. Ce qui motive le présent bookmarklet qui donc ne fait pas grand chose si ce n’est économiser quelques secondes de sa journée.

Continuer la lecture de l’article « Bookmarklet Drupal log me! »

Heureux possesseur depuis quelques semaines d’un OnePlus One propulsé par CynogenMod 11.0-XNPH44S, je n’avais pas remarqué que j’avais perdu, je ne sais quand, les notifications sonores des applications SMS, Gmail, Messenger, Facebook, etc. Bref, plus aucune notification sonore ne se faisait entendre, en-dehors de la sonnerie d’appel (ouf !).

J’ai écumé de nombreux sites et autres forums, essayé de multiples manipulations sans succès. Jusqu’à tomber sur le commentaire de Jake d’un ticket sur le bugtracker de CyanogenMod qui s’est révélé être efficace \o/

Continuer la lecture de l’article « Retrouver les notifications sonores du OnePlus One / CyanogenMod »

Lorsque Sass 3.4+ génère des feuilles de styles au charset UTF-8, il lui arrive parfois d’ajouter le BOM. Ceci afin de respecter la recommandation CSS Syntax Module Level 3.

Rien d’anormal ni de gênant, sauf si vos feuilles de styles sont concaténées par un outil qui ne vérifie pas la présence du fameux BOM pour le supprimer avant fusion des fichiers. En effet si un outil, tel que le minificateur de Drupal, conserve le BOM des fichiers, le fichier résultant contiendra des caractères cryptiques (les fameux ) situés à chaque début de ligne qui correspond au début du fichier concaténé.
Or, les navigateurs vont purement et simplement ignorer ces lignes.

C’est ainsi que hier, après activé la minification Drupal, que je me suis retrouvé avec un site dépourvu de ses webfonts. Webfonts qui n’étaient jamais téléchargées par le navigateur.

La solution la plus rapide à mettre en place dans mon cas de figure fut d’implémenter le callback on_stylesheet_saved mis à disposition par Compass afin de supprimer les fameux BOM des fichiers générés :

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
# config.rb
#
 
# Removes the BOM for UTF-8 stylesheets.
on_stylesheet_saved do |filename|
  css     = File.open(filename, 'r')
  content = css.read
  if "UTF-8" == content.encoding.name
    content.sub!("\xEF\xBB\xBF".force_encoding("UTF-8"), '')
    File.write(filename, content)
  end
end

Note : ce code fonctionne avec Ruby 1.9.1+.

Parue le 7 mars 2014, la version 3.3 du préprocesseur Sass apporte son lot de nouveautés que je vous propose de découvrir dans une série de billets.

Pour nous mettre en jambe, attardons-nous sur les maps. Ce nouveau type de données vient s’ajouter aux types déjà existant, à avoir les chaînes de caractères (string), les valeurs numériques (number), les couleurs (color), les booléens (boolean) et les listes (list).

Une donnée de type map permet de structurer les données par couple clé / valeur, comme nous le faisons depuis des lustres avec les tableaux PHP ou encore les structures JSON.

Continuer la lecture de l’article « Sass 3.3 : le nouveau type de données Maps »


Syndication

Réseaux sociaux